53

[TEST] Canon 17-40mm L f/4 VS 16-35mm f/2.8 II

ef17-40_4l_usm

Pendant mon passage au Lac Eyre, j’ai eu la chance de rencontrer Michael Bauer (allemand vivant en Australie). Il est assistant d’un photographe spécialisé en photos automobile à Melbourne. Lors du somptueux coucher de soleil sur ce lac, à peine hydraté tous les 3 ans, on a fait connaissance au milieu de la vase.
Le lien s’est très vite créé car il est lui aussi, propriétaire du 5D mark II, avec les 70-200mm f/2.8 IS et le 16-35mm f/2.8 II. Du coup, juste avant notre retour dans la civilisation, je lui ai emprunté son 16-35L pour le confronter à mon 17-40L.

De ce fait, je vous propose ce test fait sur le pouce, mais que je pense pertinent. Il a été fait sur mon 5D mark II donc sur un capteur plein format (Full Frame – FF). Les résultats ne sont pas valables pour les capteurs APS-C. De plus, les possesseur de petits capteurs qui recherche des Ultra Grand Angle devront se diriger vers des 10-11mm. En effet, le 16-35L et le 17-40L deviennent de [bons] généralistes sur APS-C.

Aspect extérieur :

Le pare-soleil et l’aspect extérieur du 16-35L sont très similaire au 17-40L. Il est très difficile de les différencier. Le poids est aussi quasiment identique.

Différences de focale :

Si vous hésitez entre le 16-35L et le 17-40L à cause de leur focale, prenez le 17-40L. Entre 16 et 17mm, trop peu de différences. De plus, le 17-40L bénéficie d’une plage plus grande et donc plus pratique.

Amplitudes des deux objectifs

Amplitudes des deux objectifs

Le Flare :
Le flare est moins bien contrôlé sur le 16-35L. Mais cela est relatif, car certains préférerons un flare franc, c’est à dire très présent, plutôt que l’aspect « baclé » comme sur le 17-40L. Sur ce dernier, le flare laisse un plus facilement penser à un artefact mal contrôlé, alors que sur le 16-35L le flare est vraiment mal controlé, mais esthétique (on dirait l’effet halo sous photoshop ;-) . Une question de gout. Personnellement, je préfère la maitrise du 17-40L.

Test du "flare"

Test du "flare"

La forme des lamelles :
Avant de comparer ces deux objectifs, je n’avais jamais apporté d’importance à la construction des lamelles. Eh bien pour un Ultra Grand Angle (UGA) cela est tout à fait légitime. La forme que produit une source lumineuse (ci dessous le soleil) est correcte sur le 17-40L. Cependant sur le 16-35L, elle est splendide ! Avec ce dernier, vous n’aurez plus honte de shooter le soleil de face ! Je pense sincèrement que c’est un réel  » + » esthétique, pour les photos de lever/coucher de soleil !

Comparaison de la forme des lamelles

Comparaison de la forme des lamelles

Le piqué :

Point quasi central dans le choix d’une optique, le piqué. Pour l’énorme différence de prix, je m’attendais à un piqué au centre plus prononcé sur le 16-35L. Mais la différence est très difficile à percevoir ! Ceci, même sur des crops à 100%! Alors imaginez sur un tirage inférieur à 21MP.

Sur le 16-35L et le 17-40L, le piqué est excellent entre f/5.6 et F/11. A pleine ouverture, le 17-40L obtient un résultat légèrement meilleur.

D’un point de vue général, le piqué entre le 17-40 et le 16-35 est tellement similaire, qu’il m’a fallu 5 min pour déterminer le meilleur, sur des crops à 100%..  En début de plage (16-17mm) le piqué du 17-40 @ f/11 est peut être légèrement supérieur. En fin de plage (35-40mm), toujours @ f/11, le 16-35L est le gagnant (Léger léger).
Selon moi leur différence ne se trouve clairement pas ici.

Test de Piqué en début de plage (crop à 100%)

Test de Piqué en début de plage (crop à 100%)

Test de piqué en fin de plage.

Test de piqué en fin de plage.

Sur les bords c’est une autre histoire. Le 16-35L pique plus « durement ! ». C’est un réel avantage sur des photos de paysages, car les bords sont très sollicité par nos yeux, contrairement aux focales supérieures (50, 200mm et +) où l’on se concentre plus sur le milieu de l’image. En effet, on a tendance à composer le premier plan d’une image prise à l’UGA. notre oeil va donc se poser directement sur les bords du premier plan…

Test de piqué au bord

Test de piqué au bord

Vignettage :

Concernant le vignettage, le mode « correction de l’éclairage périphérique » du 5D2 a été désactivé. A pleine ouverture le vignettage est présent sur les deux objectifs, ultra grand angle oblige. En fermant à F/8 le problème se règle très vite, avec une légère avance pour le 16-35L bénéficiant d’une ouverture plus grande que le 17-40L (f/2.8 contre f/4). Car plus on ferme son diaphragme, plus le vignettage disparait.

Vignettage
Vignettage


Verdict :

Comme souvent en photo, l’élément discriminant est l’argent. Le meilleur rapport qualité prix est bien sur le 17-40L. Belle construction, léger, agréable à utiliser, Bon moteur AF, beau piqué.

Alors pourquoi prendre le 16-35 L ?
Pour ceux qui ont le budget, le 16-35L est un meilleur achat. Le piqué au centre n’est pas vraiment mieux, mais au bord OUI. De plus, rien que pour la beauté de la forme des lamelles, je me laisserais bien tenter par 1mm d’angle en plus… ;-)

Shopping List :

Le 17-40L : Du moins cher au plus cher.

Le 16-35 L :


Fatal error: Call to a member function on a non-object in /homez.42/obturati/www/V2/wp-content/themes/elegantstyle/single.php on line 71