41

[TEST] Transmetteur et recepteur Alien Bees Cybersync CST et CSRB+

Cybersync  010

Lorsque l’on travaille au flash, et que l’on souhaite obtenir des résultats convaincants, il est quasi obligatoire de le déporter. Je ne peux que le conseiller en tous cas. Se pose alors la question d’une solution de déclenchement à distance. Plusieurs choix s’offrent alors à vous :

  • L’infra-rouge avec le ST-E2 de chez Canon et le SU-800 chez les jaunes Nikon. Bon je vais être direct, oubliez le ST-E2, il est franchement mauvais (surtout en plein air), et plutôt efficace pour vous arracher les cheveux (voir le post sur le ST-E2). Le Nikon SU-800 à l’air de mieux se comporter, mais on reste grandement limité par l’infra-rouge. Encore une fois, passez votre chemin.
  • La transmission par flash. Le CLS de Nikon, est le pionnier dans ce domaine. C’est un éclair émis par le flash du boitier qui va commander les autres flashs. Cela fonctionne plutôt bien à en regarder les expériences menées par Joe Macnally (je vous conseille son DVD !). Canon vient de sortir un système équivalent avec l’EOS 7D (il était temps…). Mais ce n’est pas non plus une solution viable, car si le flash est planqué, il ne recevra pas l’éclair pour le déclencher.
  • Les fréquences radio. Là on parle de choses sérieuses. En effet, elle reste à mes yeux la seule solution envisageable si l’on veut avoir une liberté et une créativité totale ! Sur ce créneau, la concurrence se bouscule. Des moins chers aux plus chers (de 20 à 200€) on retrouve  : des transmetteurs/récepteurs chinois en tous genre, les Alien Bees en question, les nouveaux radio poppers, et les pocket wizard. Voilà pour les plus connus. Je ne parlerai pas des systèmes développés par Elinchrom et cie.

On va donc s’arrêter sur les systèmes radio, que j’affectionne particulièrement.

Il y a quelques mois je vous présentais mon choix pour une solution low-cost chinoise face au couteux et inefficace ST-E2 de Canon. C’est une solution plus qu’abordable, mais certains transmetteurs, dont le mien, ont eu quelques bugs, qui déclenchent les flashs aléatoirement. Pour cause, les fréquences utilisées par ces bestioles peuvent interférer avec les ondes GSM des téléphones mobiles, d’où certains soucis. Mais pour le prix le risque est faible. De plus, de nouveaux modèles peut être plus fiables, sont sortis (non-testés).

Ok, parlons de ces CyberSync. Alien Bees est le premier vendeur américain de matériel de studio devant le géant Elinchrom et Broncolor! Autant vous dire que vous pouvez avoir une entière confiance en eux, surtout que le SAV de Paul Buff (photographe et créateur de Paul Buff Inc.) est vraiment tip top! [voir un reportage sur eux] Toujours joignables, sympas, blagueurs, fun, bref incroyablement américain !

Leur déclencheur radio, font aussi partie des Best seller aux USA. Heureux propriétaire des flashs et autres accessoires de la marque, j’ai donc commandé ces transmetteurs il y a 6 mois. Ils sont livrés dans le plus simple appareil, mais avec une bonne doc et beaucoup de cables!

La boite : on fait des économies chez Paul Buff.

La boite : on fait des économies chez Paul Buff.

Donc pas de soucis pour ceux qui utilisent des flashs de marques différentes, ils sont universels.

Les différents cables livrés - Partie 1

Les différents cables livrés - Partie 1

Les différents cables livrés - Partie 2

Les différents cables livrés - Partie 2

Le pack presque complet (j'ai oublié le cable mini jack 2,5mm sur la photo)

Le pack CST+CRSB+ presqu'au complet (j'ai oublié le cable mini jack 2,5mm sur la photo)

Le transmetteur CST :

le CST (CyberSync Transmitter) permet d’envoyer le signal au récepteur afin de déclencher le flash par les airs. On peut aussi, via un câble spécifique en option, déclencher un autre boitier. Par exemple, les photographes sportifs utilisent en général plusieurs boitiers pour obtenir ainsi une multitudes de cadrages pour la même action. Par exemple, pour déclencher leur « boitier B » à distance, ce dernier sera aussi équipé du CST comme le boitier A. Dès que le photographe déclenchera le boitier A, le boitier B réagira en même temps et à plus de 100 mètres de distance! En parlant de sport, le CST est aussi capable d’atteindre une rafale de 1D, c’est à dire 10 images / secondes.

Imaginez les possibilités dans de multiples domaines comme le mariage, les évènements ou les concerts.

Le CST détient 16 fréquences différentes, afin de choisir celle avec le moins d’interférences. Car si un autre photographe équipé également du CST, déclenche sur la même fréquence que vous, et bien ça peut être assez gênant ;-)

Coté alimentation, il faut une pile type CR245, qui peut tenir jusqu’à deux ans.

Le Transmetteur CST

Le Transmetteur CST

Le récepteur :

Il faut savoir qu’il existe 2 types de récepteurs chez Alien Bees :

  1. Les CSR+ et CRSB+, ont une fonctionnalité qui permettra grâce au futur transmetteur Cyber Commander, de changer la puissance du flash à distance (flashs Paul Buff), mais ils disposent également de 16 canaux, utiles pour définir des groupes de flashs.
  2. Les CSR et CRSB, sont dépourvus des fonctionnalités ci-dessus.

La gamme des CRSB a l’avantage d’accueillir deux piles rechargeables type AA, pratique si on veut être sur de leur état de charge. Les CSR sont eux, alimentés par secteur, ils se branchent donc derrière prise électrique des flashs de studio.

Le récepteur CRSB+

Le récepteur CRSB+

Pour ceux qui sont équipés du flash cobra 430 EX, sachez que ce dernier ne dispose d’aucunes prises PC ou jack. Ce qui est assez incompréhensible, alors que chez Nikon le SB600 est pourvu d’une PC cord. De ce fait, vous devrez faire l’acquisition d’un adaptateur pour déclencher votre flash. Avec le 580 EX II (Pas la version I), pas de soucis, le PC cord est intégré. Je lance d’ailleurs un appel aux lecteurs, pour lister en commentaires, les flashs disposant de prises compatibles avec ce système (voir photos plus haut).

L'adaptateur PC-Cord pour le sabot du 430 EXII

L'adaptateur PC-Cord pour le sabot du 430 EXII

Le branchement complet avec le 430EXII

Le branchement complet avec le 430EXII

Le test de distance :

J’ai effectué deux tests afin de révéler la portée maximale de ce système. Eh bien, je suis bien obligé d’avouer que j’ai échoué.

En effet, j’ai d’abord commencé par le test en extérieur sans obstacles. Malheureusement la plage de La Grande Motte, n’était pas assez large! [NDLR : J'aurais pu le faire en longueur, mais le but ici était de montrer la distance de déclenchement impressionnante.]

Distance : 36m

Distance : 36m

Distance : 60m

Distance : 60m

Distance : 100m et + !

Distance : 100m et + !

Ces photos sont similaires à la vue humaine (50mm en 24×36), et vous pouvez vous rendre compte que le flash se déclenche même à 100m ! C’est trois fois plus que le système chinois et neuf fois plus que le Canon ST-E2 ! Le constructeur, lui annonce une distance de déclenchement maximale de 106 mètres (350 pieds).

Avec des obtacles, aucun problème non plus. En mettant un flash à l’autre bout d’un centre commercial, soit 40 mètres de distances et 5 restaurants, il se déclenche quand même ! je ne suis pas allé plus loin, 40 mètres avec obstacles, c’est largement suffisant !

Test avec obstacles, 40 mètres de distance

Test avec obstacles, 40 mètres de distance

Le flash à l'autre bout (gauche)

Le flash à l'autre bout (gauche du centre)

Le flash déclenché, vu du coté droit du centre commercial

Le flash déclenché, vu du coté droit du centre commercial

Si les 100m de portée ne vous suffisent pas, sachez qu’il est possible d’utiliser les CRSB+ en relais ! En permutant deux récepteurs en mode « répétition », vous pourrez alors doubler la distance de déclenchement, soit largement plus de 200 mètres !

Mon verdict :

Le système développé par Alien Bees représente un des meilleur challenger du moment. Les boitiers, sont solides, donnent confiance, et très abordables financièrement. Cela fait plusieurs mois que je les ai et aucun déclenchement intempestif ni bugs comme le système de Greenlife.

De plus on dispose d’une connectivité illimitée, et d’une praticité parfaite pour un amateur. On regrettera juste la fonction E-TTL. Non pas pour ajuster la puissance des flashs automatiquement (quelle horreur!), mais plutôt pour les contrôler  manuellement et à distance, cela à partir de votre boitier ! Les choses devraient largement s’améliorer avec le futur transmetteur Cyber Commander (compatible avec les flashs Paul Buff), qui viendra en fin d’année compléter ce CST.

On est impatient de voir les premiers test du Cyber Commander !

On est impatient de voir les premiers test du Cyber Commander !

Les Radio Popper, proposés au même prix, semblent donc plus complet, grâce à leur compatibilité TTL. Mais il faudra encore attendre pour espérer acquérir les versions européennes, optimisées pour les fréquences GSM utilisées chez nous. En attendant, je conseille vivement le système d’Alien Bees.

Comparaison avec les précédents systèmes testés sur Obturations.com :

LE CRSB+

LE CRSB+

CANON ST-E2

CANON ST-E2

Transmetteur GREENLIFE CHINOIS

Transmetteur GREENLIFE CHINOIS

 

Note : Alien Bees ne vend plus leurs produits aux clients internationaux, n’ayant jamais commandé chez eux avant le 16 octobre 2009. Tous les « anciens » clients peuvent continuer à faire leurs achats !

Aussi si vous recherchez des émetteurs de qualité similaire, je vous conseille la marque Pixel vendue sur lovinpix.com.


Fatal error: Call to a member function on a non-object in /home/obturati/www/V2/wp-content/themes/elegantstyle/single.php on line 71